J’agonise fort bien, merci.

Par Oren Miller

-Mon ami, je crois qu’il est arrivé quelque chose de grave à Catherine.
-Oui, elle est morte, la mort c’est très grave en soi.
-Je pense qu’elle a été assassinée.
-Ah oui ça c’est plus grave…

Résumé

Sainte-Marie-La-Grise. Son cadre exceptionnel près de la Côte d’Émeraude en fait une destination de vacances des plus prisées. De magnifiques paysages, un mystérieux folklore breton, et des morts qu’on a aidé à trépasser raviront les plus aventureux d’entre vous.

Profitez de l’hospitalité chaleureuse des habitants qui sauront vous mettre à l’aise.

Afin d’apprécier pleinement votre séjour, veuillez cependant à respecter trois règles :

  1. Écoutez toujours les murmures de ceux que vous ne voyez pas.
  2. Gardez-vous des créatures sinistres qui frappent avant d’entrer.
  3. Soyez sage. Très sage.

-Mais c’est génial, maintenant tu copie colle plus Wikipédia mais les quatrièmes de couverture, Bravo
-Oh ça va, je ne peux pas vendre mieux que ça, alors je laisse sans toucher.
-Bon tu le commences ton avis
-Okok c’est bon, me stresse pas.

41UYSE8mT8L._SX210_

Mon avis

Wahou, ça fait longtemps que je n’ai pas fait de chronique sur un livre. Et bien c’est reparti, en plus avec un tout nouveau thème. Une fabuleuse intrigue entre fantastique et réelle. Nous suivons Isabeau le Du et Évariste Fauconnier, Il ressemble à un duo à la Sherlock et Watson, tout en étant assez différents. Bon de nouveau un article d’un livre de l’édition l’Homme sans nom. La couverture de ce livre est très belle et le titre déchire, les deux m’ont attiré, je ne savais pas à quoi m’attendre et c’est une belle très belle surprise. J’aime beaucoup le style de l’auteur avec des actions et des paroles.

Tout est génialissime, l’univers, la Bretagne, les personnages, l’intrigues. Je me demande encore une fois de plus qu’elle auteur peut faire souffrir ces personnages autant. C’est génial et d’une très grande profondeur. J’ai envie d’une suite, car le livre ne réponds pas à toute les questions que l’on se pose sur Isabeau. Par contre, on en sait beaucoup plus sur le personnage charismatique et intelligent de Évariste Fauconnier. Ce duo, assure grave et j’aimerais en lire plus sur ces personnages.

DSC03821+2

J’adore comment par de simple mot mis bout à bout on crée une histoire, des personnages et que pendant plusieurs heures nous sommes happée par un univers totalement différent du nôtre avec une touche d’espoir et de grand message d’humanité et d’horreur. Le plus simplement du monde Oren Miller mêle les comptes bretons et les fantômes à une histoire de rationalité et le lecteur commencent à douter tout comme les personnages, douter de qui est un ami, un ennemi et si les être des légendes pourront leurs venir en aide, dans cette enquête si étrange.

Je vous le conseille grandement, visuellement ce livre en plus est très beau, une pièce magnifique qui comblera encore un peu la place qu’il me reste dans ma bibliothèque. Je ne peux guère faire émergée de vous le sentiment et le plaisir que j’ai eu un lisant se livre. Si vous aimez les enquêtes et les histoires sombre lisez le, et relisez-le, encore et encore. Je suis content d’avoir découvert le style de Oren Miller, je sais que je vais acquérir ces autres livres, en espérant secrètement qu’elle récrive sur ces deux personnages autant attachants que par moment flippant. Vous ne serez pas déçu non plus de l’intrigue qui s’intensifie de page en page, et quand l’humour pointe le bout de son nez, il le fait avec une telle baffe et tranche de rigolade que j’ai relu plusieurs passages juste pour rire, en plus quelques fois il y a de l’humour absurde et j’adore l’humour absurde et intelligent, ainsi que l’humour noir et cynique.

orenslider

J’adore lire un site internet qui me dit clairement, mon petit père regarde la suite est déjà là. Et quand une suite s’intitule « à présent, vous pouvez enterrée la mariée ».

-MAIS C’EST QUOI CES TITRES TROP COOL.
-Tu es bizarre tu es au courant de ça ?
-Je ne suis pas bizarre. C’est trop cool.

Bref, Oren Miller continue à écrire c’est trop cool et Emilie Deni.

oren-miller.jpg

-Oui, je n’en ai pas encore parler, mais c’est l’illustratrice de la couverture. Et j’aime les deux couvertures alors continuer de bosser ensemble, vous être trop cool, même si je ne vous connais pas.
-Enfaite l’ami, il y a trois couverture qu’elles ont faite.
-QUOI TROIS LIVRES ET J’EN AI QU’UN J’AURAIS DU TOUT ACHETER.
-ET TU TE CALME OU JE TE CALME, JE TE RAPPEL QUE T’AS PAS DES MILLIONS, ET MÊME SI TU VEUX UNE GROSSE BIBLIOTHÈQUE, bah ta pas la thune.
-Comment tu te calmes en fin de phrase, j’aime bien. Merci de me rappeler que j’ai pas de thune.
-Ah, j’ai oublié de parler d’un personnage trop cool.
-Et t’y penses comme ça d’un coup, tu te fouetterais pas de ma gueule par hasard.
-Oh on se calme. Et on me laisse finir ma chronique.

Alors, on en parle de George, le majordome tellement bad ass qui arrive toujours de nul part, et qui se fait adopter….

-ON PEUT ADOPTER UN MAJORDOME TROP COOL !!!
-Calme toi on a pas les thunes, et contrairement à Isabeau et Évariste, tu te parles tout seul dans ta cuisine, je ne suis qu’une voix dans ta conscience, petit.
-Ha merde, tu détruis toujours mes rêves !
-Sire, que puis-je faire pour vous ?
-Arrête ça c’est pas en te faisant passer pour un majordome que tu peux en être un.
-PFFFFF… un jour je serais gentleman, et tu verras, on aura un Majordome.

Bon, pour revenir à ce personnage je suis sûre que c’est un vampire, une amie fais parfois pareil, et elle m’a avoué avoir du sang de vampire. Je suis sûr que George est Bad ass pour ça.

Merci aux éditions de l’homme sans nom, Merci Oren Miller pour cette histoire. Nous autres lecteurs ont trop tendance a oublié les petites maisons d’édition, j’espère un jour vous voir en vrais pour vous faire dédicacé mes livres.
-Euh… t’en a qu’un je te rappel.
-CHUT, j’en aurais plus MOUHAHAHAHA

Donc si vous voulez lire les quarante premiers pages et le commander aller sur ce site, et l’auteur a une page facebook cool donc cliquer ici, (NON ici c’est mieux)

-Voilà, bisous Jérémie Crow
-Putain mec on dirait que tu connais les gens, comme si Oren Miller allez passer par là, tu me fatigues, en plus c’est quoi cette signature, genre tu agresses les gens avec ta bouche.
-Mais pas du tout. Je les aime bien ils ont lu ma chronique.
-Peut-être pas, ils ont juste scrollé et basta, il ne te lise pas, tiens si Oren Miller passe par là, interne ce fou dangereux qui se parle à lui-même. Et si une personne des éditions de l’homme sans nom passe par là, ne le croisez pas en convention, ils vous agresseraient et vous finirez en rupture de stock.
-Bon c’est bon t’as fini d’être méchant. Maintenant je vais regarder l’interview de Oren Miller. ICI
-Elle a l’air sympas, je me demande si je vais pouvoir être une source d’inspiration pour elle.
-Mec, calme toi tout de suite, tu te calme, déjà faut que tu la voie et ensuite ne sois pas bizarre, sa risquerais de la choquée.
-Donc, t’es un peu ma conscience en faite.
-Oui et maintenant tu fatigue tout le monde avec tes monologues alors abrège et signe NORMALEMENT PAS AVEC DES BISOUS BORDEL.

Jérémie Crow

Pour commander le livre:J’agonise fort bien, merci

Publicités

Un commentaire sur “J’agonise fort bien, merci.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :