Saturdayman

Par Samuel Buisseret

Résumé

La série raconte les aventures d’un groupe de super héros, la SaturdayTeam, composée de Force Dance, Force Sex, Force Joke, Force Drunk, Princesse et Saturnin alias SaturdayMan. Guidés par le Docteur Doyobi, ils se battent contre le Grand Sommeil qui veut obliger l’humanité à systématiquement dormir entre 22h et 7h du matin. Le Grand Sommeil est entouré d’une armée de clones et d’une étrange fille asiatique. Pour arriver à ses fins, il crée différents monstres qui combattent la SaturdayTeam. D’autre part, une chaîne de télé puissante, Power TV, dirigée par le despotique et égocentrique Mr Show, s’intéresse de près à ces héros.

Merci Wikipédia.

1ce76ed556ce3358f856992faa75ad

Mon avis

Comment expliquer Saturdayman ? C’est un projet de fou et de coups de bol. À la base un pur délire de geek qui s’amuse à recréer de la nostalgie un peu comme dans Ready Player One finalement. Une équipe de belge un peu taré déconne en soirée et fini par composer une musique, non un court métrage, non plus finalement une série sur les séries sentai des années huitante (les Power Ranger, Bioman, etc…). Déjà rien que ça, c’est intriguant pour un type comme moi au fond d’une cave à rédigé un blog sur le cinéma, les série et finalement parlé un peu de tous ce que je désire. Et bien je vous parle de ce projet qui est ouf.

saturdayman-Poster.jpg

Bon que vaux le produit, non les produits finaux de Saturdayman, après avoir galère pour vous a retrouvé le lien youtube de la version 2012 en non répertorié, et revu pour la Xème fois le dernier jet de décembre 2017 et bien c’est ouf. L’évolution est au rendez-vous, et en attendant tous sa l’équipe nous sorts enfin le réalisateur nous sors un making off de fou furieux avec des images et films à la clé à telle point que j’attends la suite avec patience et sérénité.

c0a3cef_5203-ychlus.7txei.jpg

C’est un Ovni un peu sur youtube. Et mon dieu que ça fait du bien de voir un projet qui partais de rien de voir et connaitre/apprendre son évolution. Et de se demande ce que le projet réserve encore à cette équipe, qui a déjà été portée bien loin et a vécu des haut comme des bas. Tout ceci nous est dévoilé dans les aventures des aventures de Saturdayman, une suite de vidéo qui nous montre l’envers du décor de la production vidéo quand on part de presque rien et par moment très touchante. Bon assez parlé du projet, vous vous demandez comment est Saturday man 2017 et bien commençons par apprécie les bouts de la musique de ce dernier. Et franchement, pour une reprise parodique des génériques de Sentaï, il tape parfaitement juste, la musique est drôle est aurait pu se retrouver dans un de ces génériques d’époque.

306.jpg

Ensuite que vos le court métrage de 2012, vous vous le demandez, et bien que je l’ai vu j’ai été surpris, car on entendait les voix de Brigitte Lecordier (Goku, Ouioui et la voix d’Alvin dans the Witcher), Éric Legrand (Végéta et Saiya) ainsi que Céline Monsarrat (voix de Julia Roberts et Bulma) Et également Patrick Borg (voix de Son Goku grand et oh mon dieu, je viens de réaliser qu’il postsynchronisais Satan dans le film Constantine). Et bien le principe de La postsynchronisation (Ok, beaucoup trop de monde dit doublage, mais si après avoir entendu Vegeta me tirer les oreilles sur ce terme, je ne peux pas laisser ces personnes dans l’ignorance du véritable terme La postsynchronisation.) Et bien cet épisode de 2012 avait des défauts, mais la qualité était déjà bien présente. Et c’était cool, franchement quand je suis tombé dessus, je n’attendais rien et j’avais été surpris en bien, à telle point que je m’étais dit ok, c’est sympa un bon délire bien réussi.

Viens alors, toute une histoire de Crowdfunding afin de réaliser véritablement une série. Bon voilà et en décembre 2017 je reçois une notification de Saturdayman. Et bien la qualité de fou, ce n’est clairement plus la même chose, il y a un bond en avant avec des Guest telle que le Joueur du Grenier ou encore Frédéric Zolfanelli avec les voix françaises de Bruce Willis et de Jim Carrey. Bon le principe de parodié un Sentaï fonctionne bien et rajoute une touche 80’s à l’ensemble surtout que certains clin d’œil à des films telle que Ghost Buster est cool.

test-etalonnage_14715.jpg

En Bref, Saturdayman vaut le détour que ce soit pour toute personne voulant faire un projet ou pour tout curieux de voir des Bioman de la fête avec des costumes de fou en rajoutant toutes les voix que j’ai dit plus haut. Franchement, ce visionnage vaut le détour, de plus si vous avez le temps et je vous le recommande vraiment s’arrêter sur les aventures des aventures de Saturdayman est quelques choses de vraiment particulier, je l’avoue d’ailleurs j’ai certainement visionner plus de fois ces vidéos que le court métrage de 2012. Je vous conseille vraiment de vous laisser envouté par cette expérience de curiosité. Après, il est vrai que si vous n’aimez pas les Sentaï ni les projets un peu fous audiovisuelle, alors qu’est-ce que vous foutez ici de 1 et de 2 n’aller tout simplement pas voir ou laissez-vous tentez par l’expérience. Personnellement c’est pour ça que je le met en coups de cœur une expérience unique.

Et si vous ne comprenez pas mon avis, tant pis mais pour le Making off des Making off c’est ici.

(C’est dingue, t’es payé au moins pour dire du bien de belge qui se déguise en Power Rangers et qui prenne des voix françaises qui sont différentes des leurs?)(Cette dernière phrase est étrange qui plus est.)

-Bah, tu sais très bien que non t’es dans ma tête je te rappel, ou sur ma plume, ou sur mon clavier, bref on s’en fou.

(Oui, il est vrai, mais je t’ai déjà dit qu’il fallait être payé en plus tout le monde s’en fou de tout ceci tu ne seras gratifié en rien.)

-Tu sais quoi si une seule personne découvre ce projet, grâce à ces quelques lignes, alors j’ai gagné bien plus que de l’argent.

(Et bien te n’étonne pas si tu fini clochard, bon je retourne picoler moi.)

-Bravo, belle esprit pour les petits qui nous lise.

(Mec, c’est toi qui fait la chronique sur un Sentai ou une nana sublime porte le nom de Force Sex et ou un homme qui pourrais être moi vu comme il est beau gosse porte le nom de doux sobriquet de force drunk. En tout cas vu comme je danse, je ne pourrais pas incarner Force Danse. Et vu mes blagues de merde qui ne font pas rire Force Joke est hors de ma portée.)

-Bon retourne te couchée tu veux et laisse-moi finir mon article.

(Ok, je vais faire ça. Mais ne crois pas avoir le dernier mot.)

-Et vous quelle Force seriez-vous (Écrivez le en commentaire 😉

Jérémie Crow

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :