Les proies

De Sofia Coppola

074483.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Allociné

Mon avis

Voilà un film que j’attendais avec impatience. C’est la deuxième adaptation (la première étant sortie en 1971) du roman de Thomas P.Cullinan. La bande annonce promettait un film plein de suspens, de tension et une atmosphère glauque à souhait.

Le film est assez court. Et heureusement qu’il n’est pas plus long. Il ne se passe pas grand chose et autant vous dire que vous avez vu le film en regardant la bande annonce. Sauf que la bande annonce me laissait présager meilleure intrigue que celle que nous offre le film. Peut-être que j’avais placé trop d’attentes en ce film ou que je m’attendais à autre chose… parce que je vais pas non plus vous cacher que je suis ressortie mal à l’aise et avec le ventre retourné (ce qui est probablement le but recherché et ce qui veut dire qu’il est bien réalisé).

download

Le film commence sur un pensionnat de jeunes filles. Ce pensionnat est dirigé par une femme forte et courageuse qui en a sûrement vu beaucoup dans sa vie. Elle a à ses côtés une jeune femme qui s’occupe d’instruire les jeunes filles et qui surtout rêve de partir loin de ce pensionnat. Cinq jeunes demoiselles vivent à leur côté.

The Beguiled

L’une d’entre elle tombe sur un soldat ennemi blessé. Elle le ramène au pensionnat. Par charité chrétienne, elles décident de soigner le soldat avant de le livrer à l’armée. Mais voilà, la guerre fait rage depuis longtemps et je pense que toutes ces femmes sont en manque d’homme.

The Beguiled

L’atmosphère se charge alors de tension. Toutes pour des raisons différentes, elles vont attirer l’attention de ce yankee. La suite de l’intrigue n’est pas incroyable et plutôt courte. Oui, je viens de vous résumé les trois quarts du film.

030258.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Je n’ai pas grand chose d’autre à ajouter et ce film ne m’a pas assez plu pour que je philosophe dessus. c’est dommage parce que je pense qu’il y aurait beaucoup à dire. je suis encore trop déçue peut-être. Par contre, je salue le jeu d’acteur.

LunaNyhm

Pour commander le film :Les Proies

Publicités

Un commentaire sur “Les proies

Ajouter un commentaire

  1. J’ai vu le film hier. Je vais bientôt voir la version de 71 par curiosité et pour comparer les deux. Il semblerait que la seule véritable différence entre les deux films soient le point de vu féminin dans la version de 2017. J’ai trouvé dommage que le format d’image cubique ainsi que les effets claustro-phobiques de la caméra (les colonnes et la grilles pouvant être interprétés comme une cellule) ne donnent pas l’effet attendu d’enfermement. En tout cas l’isolement et la répétition sont bien mises en avant par la redite des scènes montées comme une horloge, avec toujours dans le même ordre et au moins 3 fois, le soleil qui se lève, les jeunes filles qui se sont apprêtées, les leçons, les filles qui tournent autour de l’homme, le jardin, le repas et la prière. C’est peut être cet effet qui provoque l’ennui chez le spectateur, comme il le provoque chez les personnages.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :