Stories the path of destinies

 

Par Spearhead Games

 

HEY HEY HEY!!!!!!!!!!

Je vous salue amis et amies, comment allez-vous ? Aujourd’hui, nous allons parler d’un RPG créé par Spearhead Games et qui me fut récemment offert par mon chéri.

N’avez-vous jamais lu un livre où lorsque le héros faisait un choix, vous criez « AAAAAAAHHHHHHHH, mais bordel, fallait pas faire ça !!!!!! » ? Oui, non ?

Et bien, ce jeu vous fera oublier ces moments.

Ce jeu se présente comme un livre, ce genre de livre qu’on vous lisait pour vous endormir le soir, mais la différence, c’est que vous en êtes le héros.

Vous incarnez le renard Reynardo, ex-pirate s’ayant retiré à contrecœur et qui souhaite profiter de la vie. Mais suite à des événements, il combattra au côté des rebelles conte la tyrannie de l’empereur devenu fou. Vous allez tout faire pour mettre un terme à sa folie, mais pour ça vous devrez faire des choix cruciaux pour la survie de la rébellion. Mais attention, cela ne sera pas simple, les corbeaux à la solde de l’empereur vous empêcheront d’agir (je parle pas de toi Crow hein, toi t’es gentil).

Quelle sera votre première décision ? Allez-vous aider votre vieil ami Lapino, fin espion, à sortir des ennuis dans lesquels il s’est fourré ? Où chercher une arme légendaire capable de détruire l’armée ennemie ?

À première vue, l’histoire n’est pas très folichonne, et vous auriez raison…. Pour le début du moins. Comme dit plus haut, c’est un livre dont vous êtes le héros et je pèse mes mots.

Lors du prologue du jeu, vous serez amené à obtenir un livre magique. Le jeu se découpe par rapport à ce livre où à la fin de chaque chapitre, il faudra faire un choix qui vous conduira dans un nouvel environnement et aura des conséquences sur la suite du récit.

20170627164202_1.jpg

Une fois que l’on a atteint la conclusion de la première série de choix, on arrive sur une sorte de tableau montrant l’ensemble des possibilités. Il y a 4 branches réparties par couleurs (vert, bleu, violet, jaune) représentant des choix différents. Il y a au total 25 petites histoires, dont une qui est la bonne fin.

Pour obtenir cette dernière, il n’est pas nécessaire d’avoir les 24 fins possibles, mais seulement 4, je m’explique : chaque fin découverte donne lieu à une « Vérité », il faut obtenir 4 vérités, une dans chaque branche pour débloquer l’accès à l’ensemble de choix pour la vraie fin, car oui même pour la dernière run, il vous faudra faire attention à vos choix pour avoir la bonne.

Pour tout dire, parmi les 24 fins, beaucoup entraîneront une conclusion plus ou moins horrible pour le pauvre Reynardo et d’autres fois certains de vos choix ne vous débloqueront pas de vérité. Mais ne paniquez pas, car c’est là que la magie du livre opère.

À la fin de chaque histoire découverte ou « Game Over », le livre vous fera revenir à votre toute première décision pour que vous retentiez votre chance jusqu’à trouver la bonne combinaison de choix, un peu comme dans le film « source code » que je vous conseille au passage.

20170627171505_1.jpg

J’aimerais parler d’un autre point qui m’a beaucoup plus, c’est le narrateur. Seule et unique voix du jeu interprétée par Julian Casey, avec talent et avec beaucoup d’humour.

Durant tous vos essais, vos choix, vos moments de pauses, de fails et même pendant les dialogues, vous serez accompagné par ce narrateur (voix anglaise, sous-titré français). Il est génial tout simplement.

Il donne vie au personnage et à l’histoire, change de voix pour chacun des personnages, s’énerve avec vous lors de péripétie, faisant même des références aux autres jeux, à des films cultes tels que le Seigneur des Anneaux et en cassant même parfois le quatrième mur. Il ne se privera pas non plus de revenir commenter vos choix durant vos explorations, mais aussi les décisions passées, mais ne vous fera jamais 2 fois la même réflexion. Car oui, votre personnage conserve ces souvenirs des choix effectués et des douleurs ressenties… mmmhh, ça ne doit pas être facile de se souvenir de la douleur d’une épée qui nous transperce ^^’. Malgré le vide de certains environnements, il arrivera à faire en sorte que vous ne vous sentiez jamais seul et à vous faire sourire.

20170626152227_1

Du côté jouabilité, il est simple, mais très efficace. Une jauge de vie, de magie et d’endurance avec un système de niveau vous permettant de débloquer de nouvelles capacités. Le combat est extrêmement fluide à base de combos et de contre comme pour les Batman Arkham pour ceux connaissent. Vous aurez également la possibilité de forger et améliorer 4 armes qui vous donneront accès à des chemins alternatifs lors de la traversée des niveaux avec une surprise à la fin de chacun. En plus de ces chemins, ces armes vous donneront différents bonus via la jauge de magie et pourrons être sélectionnées de manière fluide durant les combats pour augmenter son compteur de style et indirectement l’expérience reçue à la fin de chaque baston.

20170627172133_1.jpg

Sachez également, que toutes les armes et capacités débloquées, et le seront de manière permanente et vous les garderez même lors des nouvelles runs et heureusement, car la difficulté grandie à chaque run, de pas beaucoup, j’en conviens, mais suffisamment pour vous donner du fil à retordre.

Pour conclure, Stories : The Path of Destinies est un jeu qui ne se veut pas sérieux et l’assume pleinement. Si vous avez un peu de temps libre et que vous voulez jouer sans prise de tête, alors je vous le conseille, car son but premier est largement réalisé ; celui de divertir. Il arrivera à vous faire voyager à travers son scénario, grâce à son narrateur omniprésent, ses environnements très beaux et sa musique enchanteresse.

Les seuls points négatifs que je pourrais lui donner, c’est le sous-titrage français qui ne fait pas toujours honneur au calembour de la voix anglaise et surtout sa répétitivité. Après avoir compris son fonctionnement et avoir fait le tour global du jeu, on s’essouffle vite. Il faut du courage ou un grand intérêt pour son scénario pour faire les 25 fins. La majorité se contentera probablement des vérités nécessaires pour débloquer la vraie fin et celle-ci. Il est vrai que moi-même, j’ai ressenti un essoufflement, mais à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai effectué les 25 fins et ne le regrette absolument pas. Si je peux donner un conseil ; tenez le coup et passé outre cet essoufflement, car il en vaut vraiment la peine. Voilà, c’est tout pour cette chronique.

À très vite ❤

20170626153101_1

Petite Louve

 

PS : Crow je savais pas que je venais d’Irlande !!!?? Oo
(Bah…. on dirait bien, les loups ne viennent pas d’Irlande ?)

Publicités

4 commentaires sur “Stories the path of destinies

Ajouter un commentaire

  1. J’ai beaucoup aimé ce jeu aussi ! Pareil, c’est malheureusement vite répétitif et on arrive rapidement à cours d’améliorations, du coup la difficulté stagne.. Mais il compense bien ça par le charisme des personnages et l’humour, et l’originalité de l’idée de base 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Haha tout à fait d’accord. C’est dommage de ne pas avoir poussé l’idée plus loin :/. Mais j’ai eu une belle surprise en découvrant l’artbook de ce titre. Les concepts arts sont magnifiques et les dessins originaux sont différents des finaux présents dans le jeu. De plus, et c’est là où j’ai été le plus surprise, c’est que de base ça aurais dû être un autre personnage, un autre univers et une autre ambiance. J’ai pu voir un personnage humain, un certain M. Lee, avec un Katana et qui prenait place dans un univers mêlant futurisme et samouraï….. 😀

      Aimé par 1 personne

        1. Je trouve aussi que c’est génial d’avoir opté pour le renard et un univers anthropomorphique animal. Mais du coup, ils ont titillé ma curiosité à propos de leur projet de base ….Peut-être, reviendront-ils un jour sur cette idée ou cet univers et en feront un jeu aussi bien réussi que Stories 😀

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :