Calendrier de l’avent Day 8 Chris Evans

Vous saviez qu’au début il a refusé durant longtemps le rôle ne voulant plus s’impliquer dans une aussi longue période. Et c’est Robert Downey Jr qu’y a réussi à le convaincre. Je l’appréciais déjà en torche humaine dans les 4 fantastiques, et quand j’ai découvert Push et Snowpiercer je l’ai encore plus aimé.

Quand il a réalisé Before We Go j’ai adoré, et quand Mary est sortie je me suis précipité devant la salle de cinéma. C’est là que j’ai pleinement compris pourquoi j’aimais ce type, dans ces interviews et dans ces rôles. Il me faisait penser à mon grand-frère et mon grand cousin. Autant la coupe de cheveux que le caractère, c’est une figure fraternelle. Il prend des responsabilités énormes et des choix difficiles.

mary.jpg

Je crois qu’en plus de me montrer comment assumer pleinement un choix, même s’il peut être faux, il m’a montré durant ça filmographie comment assumé d’être qui l’on est. Et que les choses peuvent prendre du temps, que l’échec commercial n’est pas une fin en soi. Et que même s’il y a une situation en or, on a le droit de la refuser et d’y réfléchir, pour l’accepter une fois qu’on est sûr de nous même.

Que le calme intérieur est nécessaire pour faire les bons choix, que calmer son mental même les acteurs le font. Prendre le temps de se recentrer, de découvrir qui nous sommes pour aller là où nous désirons aller. Même si ça nous prend du temps, nous l’avons. Faire ce qui est juste pour nous et suivre notre propre code moral, même s’il semble absurde pour les autres ou totalement dépassé.

chrisevanscaptainamerica

Faire face même seule, ces messages sont multiples et pas seulement quand il incarne Captain America. Être le ciment d’une amitié et d’un groupe, avec ces aspects positifs et négatifs. Sa filmographie est riche et j’apprécie grandement sa bienveillance. Si vous appréciez cet acteur penché vous sur sa filmographie, il y a quelques pépites. Je vous laisse avec une interview que j’ai beaucoup appréciée pour ceux d’entre vous qui sont à l’aise avec l’anglais.

Il fallait quand même réussir l’exploit de rendre intéressant un mec qui se déguise en drapeau américain. Faut-il vraiment que j’explique mon amour irrationnel que j’ai pour ce comédien ? Et bien, je n’y arriverais pas. Je ne sais pas si c’est son sourire franc ou le fait qu’il fait partie de se groupe d’Avengers. Je suis cependant content et j’ai hâte de voir la suite de sa carrière. Il faut vraiment que j’aille voir Knives Out, il a l’air de jouer un petit con dans ce film. Peut-être que je vais détester son rôle.

Jérémie Crow

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :