Kingdom

Par Yasuhisa Hara

Résumé

En Chine, il y a des centaines et des centaines d’années, le récit suit le jeune Shin dans son chemin vers l’accomplissement de son rêve : devenir un Grand Général. Dans cette Chine ancestrale, Shin est originaire de l’état de Qin en proie à de nombreux soubresauts aussi bien à l’intérieur du royaume, mais aussi à l’extérieur. En effet, on est dans la période des Royaumes combattants, quand la Chine était divisée entre sept royaumes : Qin, Zhao, Han, Wei, Chu, Yan et Qi. À travers l’histoire de Shin, on suit également l’histoire de Ei Sei, l’homme qui sera par la suite connût comme Qin Shi Huang, l’unificateur de la Chine.

Merci WIkipédia

Mon avis

Clairement, un coup de cœur, j’étais très sceptique, tout d’abord au niveau du dessin sur la couverture je trouvais les traits des visages trop ronds. Mais bon, j’ai confiance dans le vendeur qui me la conseiller, le connaissant depuis 10ans je me dis on se laisse tenter. J’achète les deux premiers tomes, à un prix très abordable, moins de 10CHF en suisse un manga moins de 10CHF c’est rare. En plus, il est assez épais. Aimant les guerres et les bastons, je me suis pris un coup de poing en plein cœur, comme il m’en arrive rarement, j’ai lu les deux premiers tomes. Le lendemain j’ai acheté les 6 suivants, puis une semaine après j’avais les 14 tomes de sortis.

images

Je n’arrivais plus à m’arrêter, j’en suis même venu à lire les scans pour savoir quelle serait la suite de ce manga. Il est juste magnifique. Les découpages des scènes de combats sont dynamiques à souhait. L’histoire est présente et parfaitement maîtrisée. On s’attache à tous les personnages et au fil des tomes il évolue. À ce niveau-là, pas d’ellipse comme Naruto ou One Piece, soudainement on réalise par une phrase ou un dessin que le héros Shin a grandi, est devenu plus musclé, muri au fil des tomes et de ses aventures.

Je me suis fait prendre dans cette histoire et le dessin m’a vraiment plus. Quand j’ai compris que les traits ronds étaient pour dessiner des personnages jeunes, au fil du mange les traits s’affinent. Mais là où l’on sent toute la puissance des coups, c’est lorsque l’action démarre. On se retrouve au cœur de mêlée générale ou en un contre un. Les combats sont dynamiques, de plus tous les champs de bataille ont une stratégie propre qui est autant intéressante que les parties de combats.

78dfeaf04c941ceb148f047135fc463e60822512fae29e2b117c0c4e-804x562.png

J’adore la narration bien que simple, elle est par moment riche en rebondissements et arrive à mettre de la tension là où on ne s’y attend pas. Bien que Shin est le personnage principal, on flippe pour lui à certains moments et même au début de l’aventure. D’ailleurs, l’auteur n’hésite pas a le fait perdre ses combats quand cela est nécessaire. Dieu que ça fait du bien d’avoir un héros qui perd et qui se remet à certains moments en question. Bien qu’à premier abord, il semble stupide, il ne l’est pas.

51d8-D-zttL._SX349_BO1,204,203,200_.jpg

De plus dans ce manga il y a toute une notion d’héritage et d’amitié. En bref, j’ai hâte de lire la suite. Pour l’instant, il y a 52 tomes au Japon, j’espère que nous aurons la chance de les avoir traduits en Suisse et en France. C’est un manga que je désire avoir dans ma collection en entier. Les combats et les dessins de guerre sont vraiment dantesques. J’aime cette histoire et je n’en suis pas du tout objectif.

Jérémie Crow

 

2 commentaires sur “Kingdom

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :