Westworld saison 1

Par Jonathan Nolan et Lisa Joy

Résumé

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux.

-Merci Allocine

Westworld-poster-1-1024x576

Mon avis

Wahou, cette série est incroyable. J’ai mis du temps à vouloir la visionner car je n’aime quand trop de monde dit du bien d’une série, j’ai peur après d’être déçu donc j’attends un peu de ne plus avoir d’influence et d’attente. J’ai dévoré cette série autant que Black Sails bon c’est très peu comparable.

J’aime énormément l’univers des pirates, mais j’apprécie aussi grandement les films de cow boys. Alors quand une série arrive à réunir un univers de SF avec énormément de cowboys, sur le papier c’est taré et en vrais sa donne Westworld. Je n’étais pas prêt, et en une semaine ce prendre infinity war dans la face suivi de Westworld, et bien ça secoue profondément. Surtout que Westworld touche à des thèmes de psychologie assez violente et hyper intéressante. A telle point que je me demande si je ne suis pas un robot et si nous n’étions pas dans un monde comme Matrix ou Westworld sans le réaliser. Comment savoir si un souvenir est réel ou s’il m’a été injecté.

westworld-zoom-b9b0120f-5145-4dde-af4f-3c3b971d5dd0.jpg

Bref la narration est folle, lorsqu’on réalise que le scénariste et le frère de Christopher Nolan on comprend les thèmes qu’il apprécie mettre dans leur film. Le casting est ouf, les acteurs sont au top et me laisse sans voix, entre les charismes de Anthony Hopkins et de Ed Harris l’écran à éclater plus d’une fois.

La saison 2 vient tout juste de commencer et pour l’instant elle ne déçoit pas et va dans la continuité de la première saison. C’est dingue que de tels projets voient le jour. C’est encore plus fou qu’ils rencontrent un public. Les musiques sont aux petits oignons, le générique est incroyable. D’ailleurs c’est assez rare généralement je zappe le générique, mais là les plans sont envoutant et mon dieu la musique va me hanter encore pendant un long moment.

westworld_saison_1_4.jpg

Cet univers est extrêmement riche, bien que les thèmes j’en suis sûrs aie déjà été évoqué dans d’autre série. Cette manière d’amener le sujet est intelligents, cette manière de fabrique des robots est glaçante, cette façon d’utiliser des robots est effrayante. En bref, on a de l’empathie pour des êtres douée d’intelligence artificielle, qui met en doute notre propre intelligence à se demander si nous ne sommes pas artificiels. J’avoue que je n’ai pas de recule, quand j’écris ces quelques ligne je viens de me finir les dix épisodes presque à la suite.

Mais je suis subjugué par cette série et l’ampleur de cette réalisation audiovisuelle. J’aime quand je suis surpris et quand la série m’emporte dans son univers, par contre quand cette magie se créer et que j’entre dans un univers qui me plaît, je n’arrive pas à avoir un recul nécessaire pour juger l’œuvre et sa cohérence. Cette création nous montre quand même un côté des humains très sombre, car même si nous avons réussi à crée des êtres capable de nous ressembler dans un univers, nous restons à assouvir des désirs et des pulsions très primaire. C’est une vision assez pessimiste, mais pas moins réaliste. Cette série nous fait nous questionner sur notre libre arbitre est sur notre condition humaine, elle est très intense et intéressante pour ça.

Westworld-Extra-1100x618.jpg

Je n’ai pas plus de mots, mais c’est une sacrée claque que je me suis prise durant le visionnage de cette série. C’est pour ce genre de projet que j’aime les productions qui crée des histoires, que ce soit Black Sails, Game of Thrones, Westworld, Sense8, Sherlock ou encore les Defenders avec Jessica Jones. Bref, je vous recommande cette série même si déjà des milliers de personnes l’on recommandée. Je suis content d’avoir attendu avant de la dévorée.

Jérémie Crow

Publicités

3 commentaires sur “Westworld saison 1

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :