Seven Sisters

Par Tommy Wirkola

162904

Synopsis

 »2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement… »

Allociné

Mon avis

Seven sister est le nouveau projet de Tommy Wirkola, le réalisateur du très bon film Hansel et Gretel : chasseurs de sorcières. Il est sorti aujourd’hui en Suisse, 8 novembre 2017. Cela fait déjà un mois qu’il est disponible dans les salles française. J’ai d’ailleurs cru pendant longtemps qu’il ne sortirait pas dans notre pays. C’est sur Facebook que j’ai découvert la bande annonce de Seven Sisters. Comment vous expliquer que j’ai tout de suite croché et eu envie de le voir ? Du post-apocalyptique avec une histoire qui semble originale.

noomi-rapace-seven-sisters

Sept soeurs naissent dans un monde régit par la loi de l’enfant unique. Le film démarre fort et nous met directement dans l’ambiance des années 2073. Rapidement, on nous explique ce qu’il s’est passé et comment le monde en est arrivé à cette situation. En quelques minutes, on comprend rapidement l’horrible situation dans laquelle se trouve la famille Settman. Terrence Settman, joué par Willem Dafoe (nos étoiles contraires), se retrouve avec la responsabilité de sauver ses sept petite-filles de la congélation.

J’ai beaucoup aimé les flash-back montrant l’enfance des fillettes, l’ingéniosité dont à dû faire preuve le vieil homme pour vivre avec six enfants interdits. La dureté avec laquelle il a du les éduquer pour les préserver. La culpabilité et le poids qu’a du porter ce grand-père. Clara Read est la jeune actrice qui interprète les sept petites filles. Belle performance pour un premier film.

zoom-seven-sisters-de-tommy-wirkola-avec-noomi-rapace--glenn-close-et-willem-dafoe

Sept soeurs qui doivent chacune leur tour endosser l’identité de Karen Settman, l’identité qui leur permet chacune leur tour d’exister aux yeux du monde. C’est autour de cette table qu’on découvre ces femmes les unes après les autres et leur personnalité si différente. Chaque matin, l’une d’entre elles passe devant un miroir qui lui permet de devenir Karen avec une grande précision. Elles sont organisées, ingénieuses et vivantes. Mais elles ne sont pas forcément heureuses. C’est Noomi Rapace (Sherlock Holmes) qui endosse le rôle de ces sept soeurs. Quel travail !

Alors que le cadre est posé, Lundi, l’aînée de la fratrie, disparaît. À partir de ce moment, ses soeurs vont se lancer dans une dangereuse enquête pour la retrouver. Mais comment mener une enquête alors qu’elles sont confinées dans un appartement ? Elles vont devoir faire appel à toutes leurs ressources et tout leur courage.

062777.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est un film prenant, cru, génial empli par contre de clichés. Les méchants ne sont pas très travaillés. La personnalité des soeurs, l’univers sont bien plus développés que cet aspect ou que le dénouement de l’histoire. Il n’empêche que je trouve que c’est un très bon film. Je vous conseille vivement de le voir.

LunaNyhm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :