De Velours et d’acier

Par Georgia Caldera

 »Cette fois, c’était certain, il allait mourir. Mourir pour de bon… sans avoir rien pu faire pour elle. Déjà le froid engourdissait tous ses membres comme les griffes du trépas se refermaient lentement, mais implacablement sur lui. »

Page 7, Prologue

Éditions Pygmalion– 2017 – 815 pages (J’avoue ne pas avoir compté tout les pages)

victorian-fantasy,-tome-2---de-velours-et-d-acier-867363-264-432.jpeg

Résumé

Augustin prince monstre bâtard au premier abord va, en se frittant contre sa mère qui est accessoirement la reine de Neo Britania, rencontrer Léopoldine, une jeune femme farouche qui appartient à la Guilde des voleurs et qui butte quiconque ose la toucher. Cette rencontre inattendue d’un prince, à la notoriété douteuse et au pouvoir encore plus douteux, et de cette jeune femme, va entraîner un changement capital dans leur vie et sur tout un royaume en déclin. Cette rencontre était-elle destinée ? Ou juste le fruit d’un pur hasard de campagne ? Ou encore tout simplement, l’envie d’une auteure de créer une histoire ? (Bon, sur ce dernier point, j’avoue, je crains fortement que l’on se joue de nous. C’est une évidence, sans les auteurs, bah on aurait tout simplement pas d’histoire. Donc, ils ont le droit de forcer un peu le destin merde.)

Mon avis

C’est le premier livre que je lis de Georgia, et quelle claque. Je l’ai acheté a Troll et légende parce que l’auteure avais les cheveux bleus et des magnifiques cornes de démon sur le crâne. J’ai pris ce livre un peu au hasard et j’ai eu une grosse surprise, il est gros…. C’est un remarquable pavé. Et la couverture avec un magnifique dos sensuelle ne pouvais que me faire adhérer à mon choix. Je le place dans mes coups de cœur 2017 à cause de l’univers qui m’intrigue et que j’apprécie grandement.

3-Clock-and-Guns.jpg

Il m’a fallu une trentaine de pages pour bien me mettre dedans. Après, incapable de lâcher ce bouquin jusqu’à la fin. Bien que certains événements soient prévisibles, la plupart des twists sont surprenants. L’univers de Victorian Fantasy me parle, surtout que je kifferais avoir un corbeau animatronique ou avoir certain pouvoir bad ass.

Les changements de chapitres entre Augustin et Léopoldine sont incroyablement bien orchestrés et remplis de surprises ou de frustration en fonction des chapitres. Et les deux illustrations des protagonistes en début et fin de livre, faites par l’auteure, sont juste trop belles. Les illustrations, je les ai prise sur le site internet de Georgia Caldera Vous pouvez les retrouver sur son site et plus encore en fin d’article.

J’aime particulièrement le personnage d’Augustin. Quel tourment ! Et quelle classe ce mec quand il s’énerve. Par contre, j’ai eu du mal avec le prénom de Léopoldine, mais je m’y suis habitué. Le fait qu’elle se surnomme Léo et que j’ai un pote qui s’appelle Léo venait sûrement de ce malaise. Par contre, le personnage de Léopoldine est assez balèze, bon cheter avec son pouvoir, mais elle en subit aussi le contre coup. Bref, je ne peux que vous recommander ce livre. Il n’y a pas assez de mots. J’aimerais plus d’action et peut-être de politique dans un univers pareille, mais ça viendra peut-être avec les prochains tomes de la série. Je ne peux pas décrire tous se que j’ai ressenti. Il faudrait que je fasse un livre pour exprimer ce que les livres m’apporte. Je l’appellerais livreception (lol).

Ça me rassure. Je me dis que j’ai encore le tome 1 à lire de Dentelle et de Nécromancie que je vais acheter au Salon du livre de Genève.

Je tiens aussi a tirer mon chapeau bas à Georgia, vu que non seulement elle sait dessiner, mais qu’en plus elle tient un blog capillaire (je l’appelle ainsi, mais je suis pas sûre que se soit un blog capillaire) et une chaîne Youtube, je vous mets les liens parce que je suis sympas, bande de petits accros à la lecture.

Lien du site de Georgia

Lien du blog capillaire

Une petite vidéo 😉

Jérémie Crow

Pour commander les livres:
Victorian Fantasy Dentelle et Necromancie
Victorian fantasy : De velours et d’acier

Publicités

Un commentaire sur “De Velours et d’acier

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :