GONE – Tome 6 La lumière

Par Michael Grant

‘’ Elle eut l’impression de dégringoler dans un gouffre insondable. Elle pria pour s’écraser au fond, mourir enfin. Et, Dieu merci, elle perdit connaissance.’’

Chapitre 4, page 5

Éditions Pocket – Collection PKJ – 2013

gone%2C-tome-6---la-lumiere-303334-250-400.jpeg

Résumé

Les adultes ont disparu depuis plus d’un an et pour la première fois depuis des mois, les enfants peuvent revoir leurs parents. Mais la bataille n’est pas terminée et les enfants de la zone n’ont pas le temps de se reposer. Gaïa à maintenant trouvé un corps et elle va s’en servir pour détruire, pour tous les tuer. Elle veut empêcher Némésis de s’incarner.

Les heures qui séparent les enfants de la destruction de la zone ce compte sur les ‘’doigts d’une main’’. Qui réussira à se racheter ? Qui survivra assez longtemps pour connaître la fin de ce cauchemar ?

Mon avis

J’ai mis beaucoup de temps à acheter ce livre, puis à le lire. J’avais peur de me lancer dans le dernier tome de cette série géniale. J’attendais beaucoup de ce sixième tome surtout après la fin du cinquième. Ce qui n’enlevait rien à ma pression. Mais les bonnes critiques m’ont convaincues de me lancer.

Je vais commencer par parler des deux personnages qui m’ont le plus touchés : Diana et Caine. Dans ce dernier tome, ces deux personnages ont laissé leur carapace tomber. Ils ne sont plus que deux pauvres adolescents qui cherchent de l’affection et à se racheter. C’est émouvant quoi ! Diana est toujours aussi drôle et cinglante et Caine est tout simplement touchant. C’est un cocktail parfait.

L’autre couple phare de la série, Sam et Astrid se portent mieux que jamais. C’est agréable de les voir autant en symbiose. Astrid est plus forte. Elle est déterminée, mais cette fois c’est à protéger Sam. Sam est donc plus en recul quand il s’agit de prendre des décisions. J’ai l’impression qu’on peut enfin le découvrir, qu’il peut enfin être lui-même. Dans l’écriture on sent son soulagement. Il est reposé et on se sent reposé.

Il y a d’autres couples qui vous ont sûrement plus dans la série : Dekka-Brianna ou encore Edilio-Roger. Ou des personnages qui n’ont jamais réussis à trouver le grand amour : Albert, Quinn, Orc, Drake ou encore Lana. Je ne vais pas vous le cacher, pour la plupart des personnages que l’on aime, c’est la fin, une fin tragique, un dénouement. Mais c’est ce qui fait de ce livre un excellent bouquin. Un bouquin qui fait pleurer, rire, qui nous soulage ou nous excite. Tous les personnages reviennent dans ce livre (ou tous ceux qui m’ont marqué du moins). Et le grand suspens, c’est de savoir qui tiendra assez longtemps pour pouvoir sortir de la zone.

Dans ce livre, les gens de l’extérieur peuvent enfin voir ce qu’il se passe dans la zone. Comme ceux de l’intérieur peuvent voir leurs proches se goinfrer et se vêtir d’habits propres d’ailleurs. Comme vous pouvez l’imaginer, les gens de l’extérieur prennent peur en voyant ce qu’il se passe dans la zone et les mutants qui semblent y régner. Il devient vite évident pour eux que ce qui est à l’intérieur de cette zone devrait y rester. La pression est donc très forte pour les enfants de la zone. Le bonheur de revoir leurs parents est si grand qu’il cesse de faire fonctionner le système déjà fragile de leur ‘’société’’. Mais en même temps, sortir est pour eux une peur aussi grande que ce bonheur : procès, accusation, enfermement, manque de liberté. Cela pousse certains à se racheter. C’est le dernier moment pour montrer aux juges qu’ils sont bons et méritent de vivre.

Pour l’écriture de l’auteur, elle est ordonnée et agréable. C’est pour cela que je vais me jeter sur une autre série de Michael Grant parce qu’il va me manquer.

J’avais très peur de comment l’auteur allait clore la série et jusqu’à la fin un doute à toujours planer sur mes théories. Et je suis heureuse de vous annoncer que la fin est cohérente !! Soulagement.

Bref, je vous conseille vivement ce dernier livre parce que je pense que c’est le meilleur des 6 tomes. Ou alors je vous conseille de commencer cette série tout court.

Musique

Il arrive parfois que je trouve un album qui va très bien avec ma lecture : ‘’Game Of Thrones Season 3’’composé par Ramin Djawadi.

Autres livres de la saga

LunaNyhm

Pour commander les livres:
1. Gone
2. Gone : La faim
3. Gone : Mensonges
4. Gone : L’épidémie
5. Gone : La peur
6. Gone : La Lumière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :